Herstal, Liège, Belgique
info@aquatic-science.com

Guide du débutant en Aquaponie

Guide du débutant en Aquaponie

Guide de l'Aquaponie : laitue biologique

Vous avez toujours rêvé de cultiver votre propre nourriture, de façon durable et biologique ? Avez-vous déjà pensé à créer votre propre potager alimenté par l’eau de votre bassin ou étang ? Vous pourriez cultiver, récolter et manger les aliments bio et saisonniers que vous produisez grâce aux nutriments naturel de l’eau de votre bassin. C’est ce qu’on appelle l’« Aquaponie ».

Dans ce guide pour débutant, nous vous expliquerons le fonctionnement de l’aquaponie, ses avantages et nous vous donnerons nos trucs et astuces sur comment démarrer et entretenir votre système. Apprenez à recycler votre eau et mangez bio, local, tout en réduisant votre empreinte écologique. Un pas pour votre santé et un pour la planète. 

L’aquaponie, c’est quoi exactement ?

L’aquaponie est la savante combinaison de l’aquaculture (élevage de poissons) et l’hydroponie (culture de légumes dans une optique nutritive et hors sol). Dans un système simple, vous faites pousser des plantes et élevez des poissons avec l’aide de bactéries bénéfiques. Ces 3 éléments, indissociables et essentiels, vont fonctionner en symbiose pour vous permettre de créer un jardin autonome et ainsi cultiver votre propre alimentation biologique. C’est comme avoir son écosystème miniature.

Comment fonctionne l'aquaponie ?

En aquaponie, les plantes sont cultivées dans le lit de culture et les poissons sont dans le bassin ou l’étang. L’eau de votre bassin, qui contient les déchets des poissons, est envoyée vers le lit de culture. C’est là que les bonnes bactéries naturelles vont décomposer l’ammoniaque en nitrites, puis en nitrates, qui seront eux-mêmes réabsorbés par les plantes et leur permettre de grandir. En retour, les plantes nettoient et filtrent l’eau du système. L’eau fraîche, propre et oxygénée est ensuite recyclée dans le bassin, où le cycle recommence.

Pourquoi choisir l'aquaponie ?

L’aquaponie a un côté pratique. L’installation peut se réaliser n’importe où : intérieur, extérieur ou dans un environnement contrôlé comme une serre, ce qui vous permettra de produire plus de nourriture sur le long terme. La taille et l’emplacement de votre installation vous donneront des éléments pour la conception du système : température, exposition, humidité, accessibilité.

A la facilité se joint la réduction des coûts si vous utilisez des matériaux recyclables et que vous avez l’âme du bricoleur. Cependant, si vous préférez opter pour un système plus grand ou que vous préférez une solution clé en main et que vous pouvez y mettre le prix, il existe aussi des kits d’aquaponie préfabriqués. Il y en a donc pour tous les goûts.

Quand démarrer l’aquaponie ?

Le printemps est sans doute la meilleure saison pour se lancer dans la gestion d’un système aquaponique puisque c’est le moment où la nature reprend ses droits. L’hiver a laissé la place aux bourgeons : les plantes et fleurs repoussent. C’est donc naturellement que nous conseillons de suivre le cycle des saisons. Néanmoins, comme vous pouvez aussi opter pour un système en zone tempérée (intérieur ou serre), vous pouvez également vous lancer en hiver. Finalement, c’est au choix.  

Quels sont les avantages de l’aquaponie ?

Outre le plaisir de cultiver ses propres aliments, le partage de cette activité en famille et l’apprentissage que vous en retirerez à mesure d’expérimentations, l’aquaponie offre de nombreux avantages :

  • Grâce à l’aquaponie, vous cultivez vos aliments toute l’année. Régulée selon vos besoins et selon les saisons. C’est la garantie d’avoir des produits frais, bio et adaptés à vos goûts en permanence. Vous avez votre propre indépendance alimentaire.
  • Avec l’aquaponie, vous avez la garantie que vos aliments sont sains, car ils ne contiennent aucun produit chimique ou engrais nocif. C’est un gage de qualité et bon pour la santé.
  • Cela nécessite peu d’entretien. Pas besoin d’arrosage et pas de mauvaises herbes. Votre unique mission : récolter vos précieux légumes. Imaginez quelle joie vous ressentirez quand vous viendrez les chercher.
  • Economie d’argent : grâce à votre système de production autonome, sur le long terme vous économiserez de l’argent sur votre facture alimentaire. Car on sait tous combien les fruits et légumes peuvent revenir chers !
  • Faible consommation d’eau. L’eau utilisée est entièrement recyclée. Du coup, vous ne devez que rarement la changer. L’aquaponie utilise environ 90% d’eau en moins que l’agriculture conventionnelle !
  • En même temps, votre démarche est éco-responsable, puisque vous faites indéniablement moins de gaspillage. Vous verrez, vous jetterez moins facilement un poivron obtenu à la sueur de votre front qu’un chou « insipide » acheté en grande surface.

Pas convaincu, vous en voulez encore ?

  • Adieu les mauvaises herbes et les insectes. Comme l’aquaponie n’implique pas de sol, vous ne risquez pas de voir vos plantations parasitées contrairement au potager traditionnel.
  • Rapidité et croissance de vos plantes. Grâce à votre système aquaponique, alimenté par une eau riche en nutriments en permanence, vous avez la garantie de récolter de bons et beaux produits.
  • Peu coûteux et facile à mettre en place. En effet, pas besoin de grands espaces de terrain.
  • Une sensation de bonheur et de pleine satisfaction. Vous serez probablement fier de vous lorsque vous verrez vos plantations pousser et devenir de beaux aliments. Qui sait, cela pourrait même faire naître chez vous une véritable passion que vous pourrez partager en famille. Une façon ludique et pédagogique de prendre soin de soi.
  • Durabilité. En cultivant vos propres aliments, vous vous assurez la sécurité d’en bénéficier toute l’année. Et si vous faites des jaloux dans votre entourage, pourquoi ne pas transformer votre activité en une source de revenus commerciale ?
Aquaponie Légumes bio

Que faut-il pour créer un système aquaponique ?

Pour chaque système aquaponique, on retrouvera 3 éléments essentiels et indissociables : les plantes, les poissons et les bactéries.

1. Les plantes

La culture biologique des plantes est la raison d’être d’un système aquaponique. Elles jouent un rôle déterminant : nettoyage, oxygénation et filtration de l’eau. En effet, elles absorbent les nitrates et phosphates, nettoient l’eau avant de la faire recirculer vers les poissons. L’eau est ainsi purifiée, oxygénée et retourne au bassin pour un nouveau cycle.

Quelles plantes choisir pour réussir mon système aquaponique ?

Tenez compte de votre emplacement et optez pour des plantes faciles à cultiver. Pour démarrer, mieux vaut privilégier les plantes à feuilles (épinards, bette…), laitues et herbes aromatiques comme le basilic, la sauge, la ciboulette, le persil, l’origan… Votre système va s’enrichir d’années en année, mais mieux y aller progressivement avec un jeune système. Une fois bien rodé, vous pourrez ajouter des plantes plus gourmandes en nutriments tels que les tomates, poivrons et plantes fruitières. Il vaut parfois mieux s’armer de patience pour une réussite certaine et pour éviter les carences de vos plantes.  

Quand tu es ému d'avoir ta première plante

2. Les poissons

Le rôle des poissons est déterminant dans le bon fonctionnement de votre système aquaponique. Leurs déchets constituent un engrais naturel pour les plantes.

Quels sont les poissons à privilégier en aquaponie ?

Parmi les poissons élevable en aquaponie, vous retrouverez des poissons d’ornement comme le koï ou le poisson rouge. Ces poissons ont la particularité de s’adapter facilement aux écarts de température et sont très résistants. Ce sont donc ceux que nous recommandons lorsque vous vous lancez, pour des raisons pratiques et économiques. Par la suite, vous pourrez aussi élever des poissons comestibles comme le tilapia ou la truite. Votre seule mission est de vous assurer d’opter pour des poissons résistants aux maladies, faciles à élever et disponibles dans votre région.

N’oubliez pas non plus que l’alimentation que vous donnerez à vos poissons est également essentielle pour leur bonne croissance et participe également à la réussite de votre système aquaponique. Vous pouvez retrouver notre gamme complète d’aliments ichiFood pour poissons. Pensez à privilégier une nourriture biologique si vous souhaitez conserver la chaîne bio de bout en bout. 

Et si je n’ai pas de poisson ?

Pas de panique, votre bassin aquaponique peut aussi fonctionner ! Vous devrez alors amener un complément d’engrais sous forme d’ammoniaque.

3. Les bactéries

Sans de bonnes bactéries, votre système aquaponique ne peut pas fonctionner. Leur rôle est prépondérant, car elles transforment les déchets des poissons en nutriments absorbés par vos plantes. Les poissons créent des déjections riches en ammoniaque. Cette molécule est alors transformée grâce aux bactéries en nitrites puis en nitrates. Ces dernières sont essentielles au bon développement et à la croissance des plantes. Vous l’aurez compris, maintenir une colonie bactérienne saine dans votre système est la condition sine qua non pour que le fonctionnement soit optimal.

Pour vous aider à conserver cet équilibre bactérien, nous avons développé l’Optinit pour le démarrage et le Bactogen pour l’entretien.  

Système aquaponique basé sur un substrat

Le système aquaponique basé sur les substrats, également appelé système d’inondation et de drainage. Ce système aquaponique est le plus populaire, le moins coûteux et le plus facile d’utilisation. Aucune filtration supplémentaire n’est nécessaire et convient à tous les jardins (domestiques et de loisirs).

Comment fonctionne le système aquaponique basé sur un substrat ?

Pour planter les cultures, ce système utilise un conteneur rempli de substrats. Le lit de culture est périodiquement inondé d’eau provenant du bassin pour que les plantes puissent bénéficier des nutriments. Tous les déchets sont décomposés dans le lit de culture. L’eau purifiée et oxygénée retourne ensuite au bassin pour créer un nouveau cycle.

Si vous ne voulez pas inonder complètement le bac, vous pouvez aussi opter pour un drainage en continu ou via un siphon cloche.

L'inspiration de Pythagore

Le siphon cloche est basé sur un principe d’alternance entre inondation et drainage, mais ce concept n’est pas nouveau. En vérité, l’invention remonte à bien plus longtemps lorsque Pythagore mit au point une coupe à vin destinée à se vider automatiquement lorsque ses convives avaient envie d’un peu trop se servir. L’idée était donc de leur inculquer le principe de modération. La coupe fonctionne tout à fait normalement. Cependant, si on dépasse un certain niveau du verre, il se vide alors entièrement et automatiquement comme dans le schéma ci-dessous. Cliquez ici si vous souhaitez plus d’informations sur le siphon cloche.

Aquaponie plante et substrat

Quels sont les avantages du système aquaponique basé sur un substrat ?

  • Populaire, peux coûteux et facile à utiliser.
  • Convient à toutes les plantes (légumes et fruits).
  • Demande peu d’entretien et de nettoyage.
  • Les substrats ont une fonction filtrante. Aucun débri ni déchet ne retourne dans le réservoir.
  • L’air présent dans les particules des substrats oxygène les racines.

Que choisir comme substrats ?

Pour le fond du lit de culture, vous pouvez utiliser le Biocerapond qui est un excellent substrat bactérien. 

Vous pouvez également opter pour les tapis Matala ou japonais.

Pour la plantation, le Biozeopond est recommandé. Ce substrat a la capacité de fixer bactéries, nitrates et phosphates, et ainsi assurer une nutrition optimale des plantes.

Substrat biocerapond
substrat tapis matala
Biozeopond

Que faire avant de se lancer dans l’aquaponie ?

La question primordiale est la suivante : préférez-vous bricoler ou acheter un système qui a déjà fait ses preuves ? Le bricolage aquaponique est un processus d’apprentissage d’essais et erreurs mais qui a aussi l’avantage d’être amusant et pédagogique. Il faut accepter que cela prend du temps. Si vous préférez un système éprouvé qui fonctionnera rapidement tout étant accompagné dans la réalisation technique, vous pouvez nous contacter par mail info@aquatic-science.com

Comment m’équiper ? Deux composants du système aquaponique

Pour construire un système aquaponique fonctionnel, vous aurez besoin de 2 composants : des équipements pour fabriquer votre système et des fournitures pour le gérer et l’optimiser.

Les 5 équipements de fabrication

  • Réservoir à poissons : c’est la maison de vos poissons (aquarium, bassin).
  • Lit de culture : il contient les substrats et les plantes. Il doit être robuste pour supporter le poids de l’eau et du substrat.
  • Substrats de culture : conteneur de gravier, roche de lave ou galets d’argile.
  • Pompe à eau : la taille de la pompe à eau dépend du taux d’échange souhaité dans votre réservoir et de plusieurs lits de culture. Prévoir un remplissage de votre lit de culture entre 10 minutes et 60 minutes
  • Tuyaux et raccords de plomberie : varie en fonction du type de lit de culture et de la pompe.
  • (Facultatif) Siphon en cloche : nécessaire pour un lit de culture inondé et drainé.

Les 4 fournitures de gestion et optimisation

  • Kit d’analyse de la qualité de l’eau : mesurer l’eau, c’est la maîtriser. Il est indispensable de contrôler régulièrement ses paramètres Découvrez comment garder une eau limpide en 3 étapes grâce à nos striptests et notre application intelligente Aqualyser.
  • Produit bactérien : une source de bactéries nitrifiantes ou d’ammoniaque nécessaire au cycle de votre système et à la préparation de votre système pour les poissons. Par exemple, l’Optinit pour le démarrage et le Bactogen pour l’entretien.  
  • Nourriture pour poissons : choisir une bonne alimentation pour vos poissons. En privilégiant une nourriture biologique, vous garantissez votre culture de légumes bio et de qualité. 
  • Graines et plantes

Comment démarrer mon système aquaponique ?

Ça y est, vous avez tous les matériaux nécessaires et vous pouvez commencer à construire votre système aquaponique selon vos besoins. Testez votre système pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuites et que le débit et le taux de vidange fonctionnent correctement.

Comment entretenir mon système ?

Etape 1 : Nourrir les poissons tous les jours

Quantité et qualité sont deux facteurs essentiels. Il est recommandé que la nourriture soit absorbée dans les 5 minutes. Privilégiez donc de petites quantités au moins 2x/jour. Retirez la nourriture non consommée pour éviter d’altérer la qualité de votre eau. La qualité de nourriture est corollaire de leur santé. Si vous donnez une nourriture qui n’est pas adaptée, vous risquez des maladies, des parasites ou déséquilibrer votre eau en entraînant involontairement des pics de nitrites et d’ammoniaque.

Etape 2 : mesurer les paramètres de votre eau

Le niveau de pH

Vérifiez le niveau de pH chaque semaine, car cela joue un rôle crucial pour le bon fonctionnement de votre système. Le pH doit être neutre, entre 6,8 et 8. C’est à la fois idéal pour les poissons, les plantes et les bactéries. Utiliser du pH- pour le diminuer et du KH+ pour l’augmenter.

Les niveaux de nitrites et de nitrates

Vérifiez le niveau d’ammoniaque chaque semaine. Les niveaux ne doivent pas dépasser 0,5 ppmEn revanche, les niveaux de nitrates doivent être vérifiés tous les mois et ne pas dépasser 150 ppm

Des niveaux plus élevés indiquent que les plantes absorbent moins d’azote dans l’azote libéré par les bactéries nitrifiantes. Vous pouvez résoudre ce problème en ajoutant plus de plantes ou plus de bactéries.

Etape 3 : Entretenir les plantes

Entretenez vos plantes comme vous le feriez dans votre jardin. Vérifiez si elles ne développent pas de maladies ou la présence d’insectes. Pour maintenir l’équilibre de votre système, plantez de nouvelles cultures après la récolte.

Conclusion

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour créer l’installation parfaite et cultiver votre propre alimentation biologique ! N’oubliez pas que la qualité de la nourriture que vous produirez dépendra de la qualité nutritive des légumes (ou celle des poissons). Planifiez la conception de votre système aquaponique avant de vous lancer. Choisissez les composants avec soin et rappelez-vous que cela peut prendre du temps. Si cela ne fonctionne pas, reconsidérez votre conception et réessayez. Cependant, nous pouvons vous garantir qu’une fois fonctionnel, vous ne pourrez plus vous en passer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :